bonjour,

quelques photos d'un chantier avec les différentes étapes et commentaires

1ere étape, la sous couche d'accroche

Mes_images_035

Il s'agit ici d'une sous couche d'accrochage (facim) sur un support placoplâtre. En général, j'utiliserais plutôt un mélange plâtre/chaux/sable. En effet, chaque fois que cela est possible, je préfère préparer ma matière.

 

2ème étape, application de l'enduit

 Mes_images_037 Mes_images_041

J'applique l'enduit au couteau ou à la lisseuse. Ensuite, passage de la taloche éponge pour planifier et aérer l'enduit. Celui ci peut être laissé tel quel si nous voulons une finition granuleuse comme nous le voyons sur la photo de droite. possible bien sur également de brosser ou de stuquer au couteau ou à la plastica.

 

3ème étape, le séchage

Mes_images_045  Mes_images_046

Comme vous pouvez le constater, durant le sèchage, nous voyons de grosses différences de ton. Cela est tout à fait normal, puisqu'en fonction de la planéité de départ du mur, l'enduit sera plus ou moins épais. En principe il est entre 2 et 3mm. Il faut compter environ trois jours de sèchage à une température entre 15 et 18 degrés.

 

Le rendu final

Mes_images_051  Mes_images_048

Et voilà le résultat final. Un bon appareil photo et des talents approfondis de photographe permettraient sans doute un meilleur rendu de l'enduit.

Je conseille en finition un glacis à l'oeuf pour permettre (surtout sur une finition talochée) de fixer le grain. Cela permet également de rendre le mur lavable. Je dis bien lavable et non lessivable. C'est à dire, passage délicat d'une éponge avec de l'eau ou/et du savon noir, par exemple. Ce glacis ayant l'avantage d'être réversible contrairement à la cire, ce qui n'est pas négligeable. Si vous souhaitez un jour changer votre décoration. De plus, le glacis peut être pigmenté et nous pouvons patiner l'enduit comme nous le verrons une prochaine fois.

à bientôt     christian